oeuvres



Elisabeth BEURRET / 2013
ESTAMPAGE DE DRAGONNIER
Au début, tout est donné par le végétal : les matières diaphanes ou opaques des papiers japon ou coton, les formes obtenues par estompage à la pierre noire de feuilles de dragonnier et de fougères grand aigle ou langue de cerf. Ensuite, ces papiers sont découpés, déchirés, superposés selon une stratigraphie picturale organisant les opacités et les transparences, les dessous, les reprises et les rehauts. In fine, le regard interroge ce monde complexe aux limites de l’informe et la main dessine. Graphite, pierre noire, pastel gras, crayons de couleurs sont mis à l’épreuve pour relever un détail, révéler une texture, assombrir ou éclairer, ouvrir des pleins, resserrer des vides. Ainsi une oeuvre symbiotique résulte de l’union légitime de la matière et de la main, du support et du dessin.

100 x 70 cm

> Dragonnier des Canaries
>accueil